À Lyon, Rebooteille organise le réemploi des bouteilles en verre

Pour soutenir la transition écologique, trois associés ambitionnent de remettre en circulation plus de 2 millions de bouteilles en verre par an. Premiers partenaires ciblés, les brasseurs artisanaux locaux. L’aventure commence le 10 mars.

Sortir du tout jetable et de l’usage unique des emballages, constitue leur credo. Stéphane Robert, Niels Svahntröm et Bastien Carron sont trois porteurs de projet engagés dans la transition écologique, qui souhaitent donner plusieurs vies aux bouteilles en verre. L’un est urbaniste, l’autre architecte de formation, le troisième ingénieur. « Nous nous sommes retrouvés autour d’un projet qui nous tient à cœur, au service de l’environnement », détaille Bastien Carron, heureux du démarrage imminent de Rebooteille.

Objectif : collecter 2 millions de bouteilles

Concrètement, à partir du 10 mars, les consommateurs pourront choisir d’acheter des bouteilles de bière de la brasserie Nomade estampillées d’une vignette « Rapportez-moi ». Ils les trouveront au sein de cinq adresses précurseures : l’épicerie Prairial à Vaulx-en-Velin, le bar à bières Le Bieristan à Villeurbanne, l’épicerie El Dorad’Oz à Vaise (Lyon 9e), le caviste Passion bières à Meyzieu et l’épicerie 3 Ptits Pois à Jean-Macé (Lyon 7e). À partir de là, Rebooteille s’occupe de tout, c’est-à-dire de collecter ces bouteilles sales consignées (50 cents) qui auront été rapportées, de les laver et de les redistribuer aux producteurs.

« Les gens plébiscitent la consigne », rappellent les trois porteurs de projet pour qui « il ne s’agit pas de recycler à l’infini mais d’aller vers un cycle de vie cohérent ». Et de rappeler une ineptie : « Nous jetons les bouteilles de 75 cl de bière, alors qu’elles sont conçues et certifiées pour être réutilisées ».

Pourquoi cibler les brasseurs ? « Parce qu’ils sont sensibles à notre démarche, déjà. Après, nous irons sur les jus de fruits et sur le vin », soulignent ces créateurs d’activité qui savent qu’il faudra remettre en circulation au moins 2 millions de bouteilles par an pour créer une activité rentable.

C’est le retour de la consigne en région lyonnaise ! Les casiers estampillés « Rebooteille » sont prêts pour la collecte. Photo Progrès /DR

Un projet très attendu

Rebooteille n’est pas seule à se lancer dans la consigne pour réemploi. Son projet entre en résonance avec le défi que s’est lancée l’association Reverrecible à Grenoble pour réduire l’impact environnemental de l’emploi de contenants en verre. Même approche pour Ma Bouteille s’appelle « Reviens » , accompagné par Start-Up de territoire, qui collecte et lave des bouteilles en Drôme Ardèche. D’ailleurs, en attendant d’investir dans leur propre site de lavage, les trois associés prévoient d’utiliser celui de leur voisine.

Article du Progrès du 2 mars Auteur: Dominique MENVIELLE

2 commentaires pour “À Lyon, Rebooteille organise le réemploi des bouteilles en verre

    1. Bonjour et désolé pour le retard dans la réponse. Nous avons transmis votre demande à l’équipe de Rebooteille. A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut